Rencontre avec l’influenceur Sandro Rasa

Fashion

Le mannequin et influenceur nous confie des souvenirs de fashion weeks, revient sur ses débuts et révèle ce qui lui plaît le plus dans son travail.

Il a collaboré avec Karl Lagerfeld, ses posts sont attendus avec impatience par ses innombrables fans, et pourtant l’influenceur allemand de 34 ans Sandro Rasa (@sandro) se montre étonnamment peu ébloui par l’univers de la mode.

En fait, ce qui impressionne le plus Sandro, originaire de Düsseldorf et l’un des trois collaborateurs du site Web The Modern Man, c’est l’humilité. « Le moment le plus mémorable de toutes mes fashion weeks, c’est incontestablement ma rencontre avec Tommy Hilfiger », nous révèle Sandro, dans les coulisses du shooting photo d’automne de The Bicester Village Shopping Collection. « C’était un homme d’une grande gentillesse et un vrai gentleman. »


« Pour ma première fashion week, tout était tellement nouveau, et différent de ce à quoi je m’attendais », ajoute-t-il. « Maintenant, je suis plus relax, mais c’est toujours une super expérience, et j’adore y assister. »

960x540-1-get-to-know-influencer-sandro-rasa.jpg

L’immobilité dans ce secteur est vraiment à proscrire. Il faut être sans cesse en mouvement

Le spécialiste du street style explique que son entrée dans l’univers de la mode s’est faite tout naturellement. Il admet cependant que son succès est dû à Instagram. « Grâce à Instagram, j’ai évolué petit à petit et les choses se sont faites toutes seules. Je n’avais rien de planifié, je n’attendais rien de précis, et finalement je suis arrivé là ! »


« Le plus gros avantage d’un “influenceur”, c’est incontestablement que l'on peut voir et faire des choses qui seraient impossibles dans une vie “normale”. Par exemple, pour mon mariage, on m’a prêté une Rolls-Royce ! »


Et qu’est-ce que l’avenir lui réserve ? « Côté travail, je continue d’avancer en m’efforçant de faire toujours mieux. »


« L’immobilité dans ce secteur est vraiment à proscrire. Il faut être sans cesse en mouvement. »

Top