Une vague de surréalisme sur la Belgique

Travel

Cet été, plongez dans l’inattendu et oubliez le conventionnel lors d’un séjour en Belgique, où le mouvement révolutionnaire est toujours bien vivant parmi les artistes.

Rendu célèbre dans les années 1920 par des personnalités telles qu’André Breton, Salvador Dalí et René Magritte, le surréalisme revient sur le devant de la scène, tout particulièrement en Belgique. Entre le 10e anniversaire du musée Magritte et la carte blanche accordée à Charles Kaisin (@CharlesKaisin) au Maasmechelen Village, les Belges maîtrisent le surréalisme comme personne. Après tout, ce mouvement colle parfaitement avec l’indépendance d’esprit de ce pays et son sens de l’humour si particulier.

Aujourd’hui, la capacité de ce mouvement artistique à délaisser les conventions pour trouver la beauté dans l’inattendu est incarnée par des manifestations immersives qui adoptent une approche contemporaine de l’art surréaliste. Cet été, plongez dans un univers surréaliste haut en couleur, imaginé par l’architecte et designer Charles Kaisin au Maasmechelen Village dans le cadre de la carte blanche artistique exclusive qui lui a été accordée pour célébrer le meilleur de la Belgique.

 

 

960x540-surrealism-sweeps-belgium-charles-kaisin-ball-pool.jpg

Les élégants bâtiments et les espaces extérieurs paisibles du Village (une destination shopping au plat pays, membre de The Bicester Village Shopping Collection et située à seulement une heure de Bruxelles) ont été transformés par des sphères géantes aux couleurs du drapeau belge qui ornent l’horloge et la tour à l’entrée du Village, tandis qu’un motif exclusif signé Kaisin habille les façades des boutiques et les rues du Village. 

L’emblématique Manneken Pis bruxellois, cette petite statue de bronze qui représente un garçon urinant dans une fontaine, a également été reproduit sous l’œil du maître Kaisin. Réincarné dans une version de six mètres de haut imprimée en 3D, la plus grande en son genre jamais créée en Belgique, sa silhouette domine la place principale du Village.

 

960x540-surrealism-sweeps-belgium-charles-kaisin-cafe.jpg

Dans le cadre de cette carte blanche, qui se poursuivra jusqu’au 30 septembre, les visiteurs peuvent également profiter d’un nouveau café éphémère, « Made in Belgium », lui aussi recouvert du sol au plafond du vibrant motif de Kaisin. Vous pourrez y déguster les spécialités du pays, comme des plateaux de fromage et de charcuterie, de la bière belge, et de nombreuses autres douceurs. Il y a même une piscine à balle sur la mezzanine, accessible uniquement sur invitation pour des clichés qui feront fureur sur Instagram. 

Interrogé sur sa source d’inspiration pour cette installation, Kaisin déclare : « Nous avons de formidables talents en Belgique, [mais] trop souvent, nous les minimisons. Je voulais exprimer cette énergie au travers de cette manifestation : ce motif noir, jaune et rouge qui rassemble les gens. » 

Découvrez ces créations dès maintenant au Maasmechelen Village, et attendez-vous à vivre une expérience extraordinaire avec de surprenantes boutiques éphémères, des plats succulents et, bien évidemment, des œuvres d’art exceptionnelles. 

Rendez-vous sur ProudToBeBelgian.com pour obtenir de plus amples informations sur la carte blanche et quelques recommandations pour réussir votre séjour en Belgique.  

960x540-surrealism-sweeps-belgium-charles-kaisin-hackett.jpg

Plongez corps et âme dans un univers surréaliste haut en couleur imaginé par l’architecte et designer Charles Kaisin au Maasmechelen Village

Top